On parle de nous !!

Ils transforment l’essai rue Goscinny

Les trois copains sont allés au bout de leu idée. Ce soir à 18h, Boris Dussauze, Nicolas Ellias et Christophe Jouot (absent sur la photo), les trois anciens rugbymen, inauguretn leur nouvelle boutique, rue Goscinny. A deux pas de celle de Serge Blanco, ils vendent eux aussi des vêtements de rugby, sous leur marque Trois Quart. Une ligne made in France. «Nos polos sont fabriqués à Troyes, brodés avec notre logo à la Rochelle et le troisième bouton est cousu à Cognac, énumère Boris Dussauze. Les sweats, en moelleton français, sont assemblés à Bordeaux…».

Tout est parti d’un voyage en Ecosse il y a sept ou huit ant. Avant de partir, les trois potes avaient créé des tee-shirts avec deux poteaux de rugby penchés en guise de logo. Les polos se sont arrachés. En juin dernier, le trio a lancé un premier point de vente sur internet. Ce soir, ils transforment donc l’essai dans leur boutique ouverte pour le moment jusqu’au 31 janviee. En plus de la tenue officielle d’après match et de la gamme enfant de la marque Trois Quart, on y trouve aussi le maillot officiel et le ballon du SA XV, et des articles de la ligne Serge Betsen Academy. La boutique ouverte à Chanzy en septembre dernier reste accessible les jours de match et un troisième point de vente sera inauguré vendredi prochain 15 novembre à 18h place du marché chez Nicolas Tendler à Cognac.

Extrait Charente Libre

Nicolas Ellias et Boris Dussauze viennent d’inaugurer leur nouveau magasin

Après avoir quitté la rue Goscinny il y a quelques semaines, les deux gérants ont pu annoncer à leurs clients qu’ils leur proposeraient la possibilité de faire faire des costumes et vestes sur mesure à partir du 1er janvier. «Les prises seront faites au magasin et les clients pourront choisir parmi 250 tissus différents», précise Nicolas Ellias. Par ailleurs, les deux créateurs de la marque charentaise sont en train de travailler au développement d’une franchise de leur enseigne. «Nous avons des contacts à Brive et à Bordeaux. Mais l’ouverture de nouveaux magasins n’aura pas lieux avant l’automne», ajoute Boris Dussauze.

Extrait Charente Libre

Trois Quart met en Vitrine le Made in France

Il y a un an, Nicolas Ellias et Boris Dussauze se lançaient dans l’aventure Trois Quart. Après avoir ouvert un site internet de vente en ligne, les deux Charentais inaugurent demain à 18h30 leur boutique qui n’a plus rien d’éphémère, rue Goscinny.

Dans la boutique, la ligne de sportswear s’est un peu effacée pour laisser place aux chemises et pantalons chinos? Mais l’inspiration et les valeurs du rugby sont toujours bien présentes, les deux perches sculptées dans un meuble du magasin sont là pour le rappeler.

Et pour se différencier des grandsdu prêts-à-porter rugby, comme Eden Park ou Serge Blanco, les deux amis ont un argument de choc : la production «Made in France» de leurs polos.

Extrait Charente Libre

Trois Quart prêt à transformer l’essai.

Deux ans après sa création, la marque Angoumoisine de vêtements pour hommes travaille au lancement de franchises. Et développe son ancrage local. ( en italique) Une marque lancée il y a deux ans sur internet. un magasin « éphémère » finalementinstallé durablement à Angoulême depuis un an. Le lancement depuis quinze jours de costumes sur mesure. Et un nouveau partenariat avec les golfeurs de l’Hirondelle.Le tout en attendant la création  » des deux premières franchises lors du premiersemestre 2016  » dixit Boris Dusseauze, le gérant de Trois Quart. Ou encore le réaménagement du magasin du Vieil-Angoulême en août « Un secteur quirassemble plusieurs magasins de vêtements pour hommes et d’un certain standing, ce qui a une vraie cohérence », poursuit Boris Dusseauze, dont la marque devrait être bientot présente chez certains de ses voisins.

Extrait Charente Libre

Trois Quart met en vitrine le Made in France

Certaines de nos entreprises sont audacieuses, c’est le cas de Trois Quart, marque de vêtements «de caractère», fondée en 2012 par 3 copains. D’origine charentaise, Boris Dussauze, Nicolas Ellias et Christophe Jouot (ce dernier ayant depuis quitté l’affaire), coéquipiers au sein de l’équipe des Barbarians Atlantique Rugby, optent d’emblée pour une production «made in France». Ainsi, les perches brodées des polos, emblême de la marque, sont réalisées par un sous-traitant en Charente, les boutons fabriqués à Ars-Gimeux…

Extrait Entreprendre